r_ve_am_ricain

Les Etats-Unis suscitent à la fois une admiration et une attraction importante sur tous les peuples de la planète et en même temps, un vif sentiment « anti-américain » se développe dans de nombreuses régions du monde.

Pourquoi la puissance des EU suscite-t-elle à la fois admiration et rejet aujourd’hui ?

Leçon 1 : Pourquoi les Etats-Unis sont-ils si attractifs ?

1.      Un peuple d’immigrés…

Avec 300 millions d' habitants, les EU se situent au troisième rang mondial loin derrière la Chine et l'Inde. Cette population augmente toujours avec la croissance naturelle ( 6 pour  1 000) et l'immigration légale ou clandestine.

Document 2 page 223 :

Comment l’immigration a-t-elle évolué ? en vous aidant des cartes 3 page 223, quelle minorité est absente des graphiques ? Pourquoi ?

Les Amérindiens constituent moins de 2% de la population. Les ¾ de la population US sont issus de l’immigration en provenance d’Europe, aujourd’hui peu importante. La langue anglaise et la religion protestante dominent car les premiers migrants provinrent de Grande Bretagne. On parle de WASP. Les noirs (ou afro-américains) sont les descendants des 500.000 esclaves africains importés entre 1619 et 1808. L'esclavage fut aboli dans l'ensemble des États-Unis en 1865. Cette minorité constitue 13%. La minorité qui connaît le plus grand dynamisme sont les latino-américains, en provenance d’Amérique du Sud (14,5%). Les Asiatiques constituent 4,9%.

Le bureau du recensement dénombrait 296,4 millions d'habitants aux États-Unis en juillet 2005, dont 42,7 millions d'hispaniques, et 39,7 millions de Noirs en tout, y compris la population d'Afro-Américains, la population d'Africains récemment arrivés et celle de Noirs d'origine antillaise. Il a dénombré 14,4 millions d'habitants d'origine asiatique, 4,5 millions d'Amérindiens et d'indigènes de l'Alaska et près d'un million d'indigènes d'Hawaï et des îles du Pacifique.

Les amérindiens

0.8 %

Les Blancs , les WASP

73 %

Les afro-américains ou Noirs

12 %

les Latinos ou Hispaniques

10.5  %

Les asiatiques

3.7 %

Les EU sont pluriethniques et multiculturalistes.  Pour exemple 40% des new-yorkais ne parlent pas anglais chez eux .

Aujourd'hui on parle de "Salad bowl" (pas de mélange) plutôt que de "Melting Pot" (creuset , mélange).

L’attraction des EU depuis le début relève du « rêve américain » : pour les migrants éco, venir aux EU c’est échapper à la pauvreté en réalisant son rêve si on le veut, c’est le pays de l’initiative individuelle, des self made men (Bill Gates, homme le plus riche du monde est parti de rien). C’est aussi intégrer la première grande république démocratique du monde (constitution en 1787) où les droits et les libertés individuelles sont garantis par la consitution.


« L'histoire du peuple américain est synonyme d'immigration et de diversité. Les États-Unis ont accueilli plus d'immigrants que n'importe quel autre pays - plus de 50 millions au total - et en admettent encore de 500.000 à 1 million par an. Dans le passé, nombre d'écrivains américains mirent l'accent sur l'image du melting-pot (creuset), selon laquelle les nouveaux arrivants troquaient leurs anciennes coutumes contre celles des Américains. Ainsi, les enfants apprenaient l'anglais et non la langue maternelle de leurs parents. Depuis quelque temps, toutefois, les Américains préfèrent la diversité : les groupes ethniques redonnent vie et prestige à leur héritage, et les enfants des immigrants reçoivent souvent une éducation bilingue. »                          Tiré du site de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique en France


2.      … qui a mis en valeur un territoire immense…

Avec 9,4 millions de km2 , les Etats-Unis sont le 4ème  pays le plus vaste du monde derrière la Russie, le Canada et la Chine.

Schématiquement ; l'Est est dominé par les plaines alors que l’ouest est dominé par les montagnes.

En quoi cette immensité est-elle un atout économiquement ?

Le pays recèle d’abondantes ressources : sols fertiles, nombreuses matières premières (cuivre, phosphate…) et ressources énergétiques (charbon, pétrole au Texas…).

Documents p.214

La population est inégalement répartie.

Transparent et polycopié. répartition de la population (p.214).

Carte schématique.

Ajouter en légende les flux migratoires (doc.1 p.226). Quels sont les régions d’immigration ? et les régions d’émigration ?

Aujourd’hui, les flux migratoires rééquilibrent la répartition de la population au profit des Etats du sud et de l’Ouest.

Comparer avec la carte précédente. Qu’est ce qui explique les inégalité de peuplement (doc. 1 p.220) ?

Ce contraste ne s’explique pas seulement par les contraintes naturelles, mais aussi par l’histoire du peuplement. (C’est à l’est du territoire que ce sont installés les premiers migrants européens.)

Doc.4 p. 219. Les réseaux de transports aux Etats-Unis. Montrez que le contraste de peuplement se retrouve au niveau du transport. Pourquoi peut-on malgré tout parler d’un territoire bien maîtrisé ?

Cet immense espace a été maîtrisé grâce à un vaste réseau de transports. Le réseau de transport américain est un des plus denses du monde. La maîtrise de l'espace est globale grâce à l'avion  (40% des vols mondiaux). Dès 1869, une ligne de chemin de fer transcontinentale relie l’est et l’ouest.(p.221)

3.      … et très urbanisé.

Plus de 8 américains sur 10 vivent en ville. La population tend à se regrouper de plus en plus dans les plus grandes agglomérations ou métropoles : c’est le phénomène de la métropolisation.

Sur la carte situer la Mégalopolis (définition page 228) et les trois grandes villes d’influence mondiale.

On remarque que les villes du sud et de l’ouest sont celles qui connaissent le plus grand dynamisme du fait de l’afflux de main d’œuvre immigrée en provenance d’Asie et d’Amérique latine et du fait des dynamiques internes des EU qui tendent à privilégier cette ceinture du soleil (sun belt) (voir leçon 2). L’afflux de m d’œuvre latina au sud pose un pb d’identité à la majorité wasp : politique de lutte contre l’immigration clandestine (mur, maquiladoras)

Les villes américaines sont des villes récentes et qui offrent souvent un plan en damier. C’est un espace contrasté :

-                          Le pouvoir éco réside dans le CBD, le quartier d’affaire des centres-villes, constitués de gratte-ciel. C’est le lieu du pouvoir économique, financier, politique, parfois à rayonnement mondial : bourses de Chicago, de Wall Street à NY, ONU à NY, Holywood à Los Angeles).

Placer les trois grandes métropoles sur la carte.

-                          L’espace résidentiel est marqué par une forte ségrégation sociale, reflet des fortes inégalités de la société étatsunienne : au centre, se trouvent souvent des quartiers défavorisés où se concentrent les minorités ethniques : noirs ou latinos, quartiers d’habitats dégradés, de logements sociaux, getthos. Les quartiers aisés ou ceux des classes moyennes se situent  en périphérie, dans des banlieues qui s’étendent.

Conclusion : des vagues ininterrompues d’immigrés révèle le pouvoir attractif des EU depuis plus de deux siècles : rêve d’une vie meilleure dans un pays de droits. Ils ont contribué à maîtriser un immense espace. Mais la ségrégation spatiale dans les villes montre que beaucoup de membres des minorités noires ou hispaniques, malgré des réussites individuelles, n’ont pas encore réalisé le "rêve américain".