LECON 3 : FONDEMENTS ET LIMITES DE LA PUISSANCE MILITAIRE ET POLITIQUE DES EU

J'ai essayé de rédiger (un peu longuement, mais c'est pour vous rappeler tous les exemples évoqués en cours... Vous n'êtes pas oligés de tous les utiliser le jour J) un paragraphe à partir du tableau qui nous avait permis de classer les infos prélevées dans les documents distribuées en cours. J'ai distingué : les arguments, les grands exemples  qui permettent de justifier chaque argument, et des exemples très précis pour justifier chaque grand exemple.

Les EU sont la plus grande puissance militaire et politique du monde.

1. une influence politique internationale sans égale.

Leurs interventions sont nombreuses et touchent tous les continents. Ainsi, sont-ils particulièrement actifs en Asie Occidentale (Proche et Moyen-Orient), en tant que principal arbitre du conflit israélo-palestinien. Les deux accords conclus entre Arabes et Israël le furent aux EU : accords de Camp David (1978 : entre l'Egypte et Israël) et accords de Washington (1993 : entre Israël et Autorité palestinienne). Ils sont la puissance dominante du continent américain, celle qui a réglé le conflit au Kossovo dans le SE de l'Europe en 1999, et leur influence est en tain de supplanter l'influence française en Afrique francophone.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette prédominance. Ils ont remporté la II GM puis la Guerre Froide pour s'imposer comme la seule hyperpuissance. Ils profitent d'un siège permanent au Conseil de sécurité de l'ONU (avec le droit de veto) et de sa position dominante au sein de l'Alliance militaire née pendant la Guerre Froide, l'OTAN qui n'a de cesse de s'étendre en Europe aux anciens alliés de l'URSS. Leur influence est renforcée par leur domination économique et culturelle qui leur donne une crédibilité. C'est leur domination militaire, surtout, qui leur donne les moyens de leur politique.

2. une superpuissance militaire.

Le budget consacré par les EU aux dépenses militaires est supérieur aux budgets réunis de leurs principaux alliés, partenaires et ennemis. Ceci leur permet d'entretenir 1,4 millions de soldats et 730000 civils. Ils peuvent aussi lancer de nombreux programmes ou passer des commandes aux entreprises pour mettre au point les armes les plus sophistiquées du monde (avions furtifs, bouclier anti-missiles...) ou les équipements les plus utiles (internet et le GPS furent mis au point pour l'US army).

Leur capacité d'intervention militaire dans le monde est sans égale. Ils possèdent des bases militaires dans le monde entier. Leurs forces aéro-navales parcourent tous les océans. Elles sont constituées d'un porte-avions nucléaire (12 au total) et de son escorte. Ils sont la première puissance nucléaire de l'histoire.

3. les fragilités du closse étatsunien.

Cette domination militaire exceptionnelle n'empêche pas certaines fragilités du colosse étatsunien. Leurs interventions répétées dans le Golfe persique (péninsule arabe, Iran) révèle leur forte dépendance pour leur approvisionnement en pétrole (2 guerres contre Saddam Hussein : 1991 et 2003).

Leur domination inégalée sur tous les plans en font la cible privilégiée de tous les mécontentements. "L'antiaméricanisme" est particulièrement fort dans le monde arabo-islamique qui accuse les EU d'être trop favorable à Israël (et pas assez aux Palestiniens), de vouloir piller leurs richesses... Les critiques les plus radicales viennent de la minorité islamiste menée par la nébuleuse terroriste al-qaeda dirigée par Oussama ben Laden. Elle fait des EU des ennemis de l'islam, les chefs des "croisés". La menace prend la forme du terrorisme symbolisée par les attaques du 11 septembre 2001 (attaques suicides contre le World Trade Center, le Pentagone).

Face à  cette menace et à un ennemi plus pauvre, les armes étatsuniennes paraissent parfois inefficaces. En Irak, les troupes étatsuniennes paraissent embourbées face à des actes terroristes et de guérilla. La guérilla avait déjà mené les EU à la défaite au Vietnam face aux communistes en 1975.

Surtout, l'image favorable des EU dans le monde souffre de "la guerre au terrorisme". Ils ont déclaré la guerre à l'Irak en 2003 sans respecter l'ONU. Ils ont créé des camps de détention à Guantanamo pour emprisonner sans jugement les "ennemis-combattants" capturés en Afghanistan et en Irak. Ils sont accusés de tortures... L'image du "pays des libertés" est écornée, leur autorité morale contestée. En Amérique du sud, les peuples choisissent actuellement des gouvernements opposés aux EU.

Hyperpuissance militaire et politique depuis l'éclatement de l'URSS, les EU disposent de tous les leviers pour être les "gendarmes du monde". Mais cette domination les rend responsables aux yeux de beaucoup des profondes inégalités et injustices qui caractérisent la planète et suscitent des oppositions farouches dont la menace terroriste islamiste qui apparaît comme la principale menace depuis le 11 septembre 2001.

pour rire un peu :

http://www.naute.com/anecdotes/flotte.phtml